Le Mouvement Bakayoko pour la Continuité à la mosquée Fofanayah, dans la commune de Matoto a rassemblé, ce dimanche 11 octobre 2020, chefs coutumiers, hommes de Dieu et fidèles musulmans autour d’un seul objectif, prier pour la paix en Guinée.

A l’occasion de cette cérémonie de prière collective et de lecture de Saint Coran, plusieurs chefs traditionnels et invités spéciaux sont intervenus pour prier la paix, la cohabitation pacifique et la concorde nationale en Guinée.

Initiateur de cette cérémonie de prière collective et de lecture de Saint Coran, Moussa Bakayoko coordinateur du ‘’mouvement Bakayoko pour la Continuité’’, étant un homme de Dieu a donc saisi l’occasion pour demander au tout-Puissant d’accorder la sagesse à chacun afin de mettre l’intérêt de la Nation au-devant de tout pour sauvegarder la paix et le vivre ensemble.

« Nous avons initié cette lecture de Saint Coran pour l’unité nationale, la paix et la cohésion sociale. Nous demandons au peuple de Guinée de voter dans la paix et tranquillité en vue de maintenir ce climat de confiance, d’entente, de solidarité et de bon vivre. J’invite les militants du RPG arc-en-ciel de retirer leurs cartes d’électeurs et d’aller voter dans la paix le jour du scrutin », at-il souligné.

Ibrahima Kalil Touré du MENA qui s’est réjoui de cette cérémonie de prière collective et de lecture de Saint Coran pour la paix, la cohabitation pacifique et la concorde nationale en Guinée, a tenu à exprimer sa gratitude. « Ce n’est qu’un sentiment de satisfaction pour moi d’assister à cette lecture de Saint Coran en vue de demander le seigneur d’apaiser la tension en Guinée, pour bénir les guinéens et la Guinée.

Franchement on remercie Moussa Bakayoko pour son engagement personnel dans l’organisation de cette journée de prière. « On va essayer de prôner cette paix là avant, pendant et après les élections pour que tous les guinéens entrent ensemble et sortent ensemble. La Guinée nous appartient tous, qu’on soit Peul, Malinké, Soussou ou Forestier, on est tous guinéens. Il faudra qu’on continue à prôner la paix ».

Alseny CAMARA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here