Après six jours d’intenses travaux, l’atelier sur le renforcement des capacités des acteurs culturels relatifs aux techniques de montage des projets culturels et procédures opérationnelles du fonds de FODAC a pris fin le samedi le 22 Aout 2020 à Conakry. Cet atelier a permis aux professionnels des opérateurs culturels d’être mieux outillés sur les procédures opérationnelles du FODAC et d’autres sources de financement dans le secteur de la culture en Guinée.

Le Directeur Général du Fonds de Développement des Arts et de la Culture (FODAC) Malick Kebe, s’est réjoui de la qualité des travaux réalisés par les facilitateurs au cours de ces six jours de formation.

« C’est le lieu et le moment pour moi au noms des acteurs et professionnels du monde de la culture de rendre un vibrant hommage à Monsieur le président de la république Alpha Condé, pour sa vision en faveur du secteur culturel et artistique de la Guinée. Je voudrais également remercie les formateurs pour la qualité des prestations et le contenu des modules développés au cours des six  jours de travail, mais aussi les facilitateurs, les  participants pour le sérieux et la discipline observée pour l’atteinte des résultats obtenus », a déclaré Malick Kebe.

Dans son discours de clôture, M. Luc Mayitoukou, Directeur Général de Zhu Créatives et facilitateur de la formation,  a formulé son  espoir de voir la concrétisation de cette formation à travers la capacité des acteurs à accroître la mobilité artistique des biens et services culturels dans le développement durable relatif au texte  de la nouvelle politique  culturelle en vue dans le pays par les opérateurs culturels.

« Nous nous réjouissons d’une chose extrêmement important pour le secteur des Arts et de la culture en Guinée. C’est la volonté politique qui est exprimée ici à travers cette activité pour accompagner le secteur. La mise en place d’un fonds et la mise en œuvre d’une nouvelle loi les conditions qui permettront dans quelques années  à la Guinée de reconquérir sa première place qu’elle a toujours occupée en Afrique. Je suis médaillé de la francophonie, mais j’ai été battu par la Guinée.», a déclaré M. Luc Mayitoukou.

De son côté,  la comédienne Rouguiatou Camara également metteur en scène  a au nom des participants à l’atelier sur la méthodologie de rédaction d’un projet culturel et artistique a remercié les organisateurs, avant de les  exhorter à s’impliquer davantage dans le renforcement des capacités des professionnels  de la culture en Guinée à travers une formation continue à l’intention des acteurs culturels  pour accompagner la culture en Guinée .

« A l’issue de cette formation, nous les participants nous avons été édifiés sur plusieurs choses. Nous serons capables désormais de monter les projets pour obtenir les fonds afin de réaliser nos activités de vendre et de faire connaître nos produits sur la scène nationale et internationale, mais aussi et surtout améliorer la prestation de nos Arts et de la culture, pérenniser les acquis et de bien gérer nos ressources. Sur ce, nous sollicitons auprès des autorités une formation continue des acteurs culturels et artistiques permettant aux acteurs à développer et promouvoir notre patrimoine culturel ». a indiqué Rouguiatou Camara.

Pour sa part, Fatou Conté, cheffe de cabinet au ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique représentante du ministère d’État Bantama Sow, à la rencontre, a salué également le cadre dans lequel le travail a été effectué tout en souhaitant que les acteurs puissent profiter des documents qui ont été élaborés dans la nouvelle politique culturelle par les autorités dans le milieu.

A la fin de la cérémonie, recevrons dans les jours à venir des satisfécits en guise de reconnaissance à la participation à cet atelier de renforcement des capacités des opérateurs pour promouvoir développer le secteur  de la culture qui répond aux aspirations des populations en Guinée.

Cherif Djiba Sano

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here